Marc DOVERO
Psychothérapeute Corporel et Emotionnel Paris 8è
Docteur en Psychologie Clinique
Psychothérapeute à Paris 8è
Docteur en Psychologie
Marc DOVERO
Psychothérapeute Corporel et Emotionnel Paris 8è
Docteur en Psychologie Clinique
Psychothérapeute à Paris 8è
Docteur en Psychologie

Numéro Adeli : 759353626

LA RELAXATION , L'HYPNOSE, LA PLEINE CONSCIENCE SONT ELLES DES PSYCHOTHERAPIES CORPORELLES ?

Articles

Pour éviter la confusion actuelle dans le monde  de la psychothérapie qui depuis quelques années avec la mode de la relaxation , de l'hypnose et de la méditation pleine conscience a tendance à nommer toute approche qui n'est pas exclusivement verbale  par la dénomination de psychothérapie corporelle , il est utile de clarifier quelques points . Il est évident que ces approches ou les praticiens qui les baptisent ainsi manquent curieusement de culture psychothérapeutique .

Il ne suffit pas de parler du corps , de l'allonger sur un divan ou de favoriser un état de relaxation et de détente ou alors la psychanalyse freudienne  était aussi une psychothérapie corporelle .  Ces méthodes doivent être nommées : relaxation , hypnose,  méditation à visée de relaxation ( pleine conscience , mindfulness )

LES TECHNIQUES DE RELAXATION

Je retiens principalement l'apport de Jacobson ( 1888 - 1983 ) et Schultz ( 1884- 1970 ) pour leurs techniques respectives :  la Relaxation Progressive  et le Training Autogène  

1 ) L'intérêt  de Jacobson pour la relaxation démarre en 1907 quand il cherche à traiter sa propre insomnie . Dès1920, il considère qu'il existe un état d'influence réciproque entre le cerveau et les structures périphériques du corps . Considérant la musculature comme le moyen le plus efficace pour modifier l'activité cérébrale , la  Relaxation  Progressive consiste dans l'apprentissage de la contraction et du relâchement conscients des groupes musculaires de manière séquentielle .

Jacobson fit de très nombreuses expériences scientifiques sur la relaxation qui était pour lui " l'interruption des contractions musculaires". Il avait parfaitement compris que la relaxation ne peut être un effort . " En fait , tout effort que l'on fait pour se relaxer provoque toujours l'échec de la relaxation " .  Sa grande pratique lui permet de démontrer que la relaxation doit porter sur " l'activité musculaire imperceptible qui constitue la plupart de nos efforts quotidiens  . Se relaxer c'est justement ne pas faire d'exercice , la relaxation c'est l'absence totale de tout exercice musculaire " .

Quand un muscle est relaxé , aucune contraction n'est présente , comme le notait Jacobson " il est physiquement impossible d'être nerveux dans quelque partie du corps que ce soit si cette partie est en état de relaxation complète ".

SE RELAXER C'EST ETRE CAPABLE D'ELIMINER LA TENSION RESIDUELLE QUI SE MAINTIENT HABITUELLEMENT ET QUI FAIT CROIRE A LA PERSONNE QU'ELLE EST RELAXEE ALORS QU'ELLE NE L'EST PAS

La  fantastique expérience de Jacobson lui permit de tirer certaines  conclusions essentielles " selon mes 70 ans  d'expérience clinique et de travail en  laboratoire , le malade qui a appris à relaxer ses muscles volontaires a plus tard tendance à décontracter sans le savoir d'autres organes dont le coeur , les vaisseaux sanguins et le colon " .

Il est à signaler par ailleurs que dès 1930 ,Jacobson avait mis au point un électro - oculographe pour mesurer les mouvements oculaires et qu'il est donc à l'origine de la découverte des mouvements oculaires rapides durant le sommeil  ( REM) 

 

2) Schultz pratique l'hypnose vers 1905 et s'intéresse particulièrement à l'auto - hypnose .Il remarque que ses patients expérimentent des sensations de lourdeur, de chaleur, de ralentissement du rythme cardiaque et de fraîcheur du front. Ces sensations vont former le coeur de l'induction développé par Schultz et présenté en 1932 dans son livre " le  Training Autogène " où le patient est amené à avoir un rôle actif.

Le Training Autogène associe l'imagerie mentale et la focalisation sur les sensations corporelles comme par exemple la chaleur dans les membres , une respiration calme et un paysage agréable . L'aspect théorique du Training Autogène provient essentiellement des recherches de Hess  sur le diencéphale ( thalamus et hypothalamus ) .

Le cycle inférieur du Training Autogène va constituer en  un apprentissage de six séquences que le sujet répètera chez lui . 

a ) mon bras droit est lourd 

b) mon bras droit est chaud

c) ressentir les battements cardiaques et se répéter " mon coeur bat lentement " 

d) sentir sa respiration et se répéter " ma respiration est tout à fait calme "

e) se représenter une agréable chaleur au plexus solaire et se répéter " mon  plexus solaire rayonne une douce chaleur " 

f) se représenter son  front et se répéter " mon front est agréablement frais " .

ASPECTS THEORIQUES DES METHODES DE RELAXATION

Les termes " méthodes ou techniques " de relaxation sont relativement vagues car de très nombreuses techniques sont utilisées pour induire la relaxation . Déjà en 1981  Hillemberg et Collins avaient noté l'existence de plus de 21 méthodes .  Si le but des différentes approches est toujours d'induire un état de relaxation ou une " réponse de relaxation " ( Benson) , les pratiques employées diffèrent parfois totalement .
Deux grandes théories existent actuellement:

1) la théorie périphérique 

 2) la théorie centrale ou cognitive .
 

Les partisans de la théorie périphérique estiment que la réduction de la tension musculaire va induire la relaxation et vont privilégier l'aspect actif et la détente musculaire induite en partant du corps ( méthode de Jacobson ) .

Les partisans de la théorie centrale ou cognitive pensent que seule l'activité cognitive est essentielle pour obtenir la relaxation . Les méthodes issues de cette lignée théorique vont utiliser l'imagerie mentale et les suggestions en priorité . Les mécanismes physiologiques exacts de la relaxation sont inconnus

 

1) Théorie périphérique 

Les partisans de la théorie périphérique suggèrent que le système nerveux autonome est l'élément  clé dans l'obtention de la relaxation 

Les systèmes parasympathique et sympathique affectent les viscères et les fonctions corporelles ainsi que les muscles squelettiques et le cortex cérébral  . Lors d'une stimulation hypothalamique , l'aspect trophotropique  sera caractérisé par la relaxation de la musculature striée , une diminution de l'activité corticale et une augmentation des décharges parasympathiques . Les théories périphériques trouvent leurs modèles explicatifs dans les recherches de  Gellhorn . L'élimination des impulsions proprioceptives des muscles et des articulations pendant la relaxation neuromusculaire suggérait en effet que le tonus musculaire physiologique contribue à l'excitation hypothalamique et corticale . 

Gellhorn conclut " la valeur d'une thérapie par relaxation musculaire, semble donc bien fondée physiologiquement dans les états de tension émotionnelle , quel que soit le mécanisme par lequel cette relaxation est obtenue " Comme il le signalait " le grand travail de Jacobson souligne la présence d'une tension musculaire ( montrée par l'electromyogramme ) dans les états émotifs  .

La clinique montre cependant que la relaxation n'exclut pas l'angoisse ; qu'au contraire à un certain niveau de relaxation , le sujet va ressentir l'anxiété qui était présente , mais non ressentie . Comme si le fait de lâcher une certaine couche de tensions musculaires permettait à l'anxiété de remonter .

L'insistance unique sur la musculature n'est d'ailleurs pas l'oeuvre de Jacobson qui s'était intéressé à l'importance  de l'image mentale " les états d'angoisse ou de dépression sont déclenchés par des images visuelles spécifiques qui peuvent être persistantes ou intermittentes , claires ou vagues, stables ou fugitives, observables ou non . Si ces images visuelles spécifiques sont continuellement absentes , l'angoisse ou la dépression , quelle que soit leur cause , auront tendance à diminuer et à disparaitre" .

Il ajoute " nous devons apprendre au patient à distinguer les images visuelles se rapportant à ses difficultés de celles se rapportant aux autres affaires de sa vie journalière et de ses souvenirs. Ayant appris à faire une telle discrimination , il peut apprendre de façon selective à éliminer les images qui ont un rapport avec ses inquiétudes ".

 

2) Théorie centrale ou cognitive

La théorie centrale ou cognitive se réfère aux nombreuses techniques utilisant l'imagerie mentale .

Le sujet n'agit pas volontairement sur sa musculature , il écoute des suggestions censées induire un état de relaxation par la présentation d'images mentales , de scènes agréables. La méthode la plus connue est sans doute le Training Autogène de Schultz . L'aspect théorique du Training Autogène provient principalement des travaux de  Hess sur le diencéphale et de Luthe.  Hess précisa l'anatomie du système nerveux autonome en confirmant les découvertes antérieures de Cannon . Il définit les processus excitateurs ( accélération cardiaque , élévation de la pression sanguine , dilatation de la pupille ) comme étant des réponses ergotropiques . De même il applique le terme trophotropique au fonctionnement parasympathique ( constriction de la pupille , ralentissement cardiaque , diminution de la pression sanguine ). 

Luthe , Jus et Geissman ont déduit des recherches de Hess le mécanisme par lequel la réponse trophotropique est suscitée ( relaxation diffuse ) . Quand le sujet est placé dans un environnement procurant des stimulations minimales , les afférences diminuées sont codées par le système réticulaire et le thalamus qui informent l'hypothalamus d'atténuer la réponse ergotropique ( réactivité , éveil, vigilance) . Le fonctionnement trophotropique peut alors apparaître .

Comme l'a signalé Luthe , le principe du Training Autogène est de préparer le corps- esprit à une activation optimale des fonctions homéostatiques du cerveau . Toujours selon Luthe , dans la pratique du  Training Autogène " l'énergie nerveuse stockée dans le cerveau  depuis l'enfance et bloquant les fonctions homéostatiques parvient à se décharger , ce qui active lesdites fonctions , c'est la neutralisation autogène".Pour  Ikemi " cette conception remarquable nous conduit à la base même des phénomènes neurophysiologiques de la guérison . Cela nous amène à penser que la neutralisation autogène est le pivot de toutes les thérapies psychophysiologiques ".

 

 

MECANISMES GENERAUX DE LA RELAXATION

Nous pouvons retenir principalement une stimulation environnementale diminuée et la relaxation par volition

1) Stimulation environnementale diminuée 

La plupart des techniques de relaxation sont pratiquées dans un endroit tranquille , avec un éclairage faible . Le sujet étant allongé , les stimuli pouvant le distraire sont retirés ou diminués.

2)  Relaxation par volition

Toutes les méthodes de relaxation demandent la coopération volontaire des participants . Quand le sujet s'installe pour une séance de relaxation , il démontre par là même une attente et une intention d'atteindre un certain niveau de relaxation . Barber et Calverley ont démontré que le désir ou l'attente de la relaxation pouvait faciliter l'obtention de l'état . Nous savons aussi que dans cette attente le sujet peut se tendre dans l'attente de se détendre , ceci explique l'échec fréquent des techniques de relaxation.

Ces deux mécanismes réunis sont parfaitement expliqués par Benson dans sa théorisation de la relaxation ( réponse de relaxation ) 

L' HYPNOSE

Définir l'hypnose  et ses applications thérapeutiques , c'est tenter de comprendre comment l'induction verbale peut induire une transe  hypnotique , c'est à dire un état de vigilance et de conscience différent de celui de l'état de veille . C'est aussi et surtout situer l'hypnose de façon épistémologique et chronologique pour remettre en question certaines affirmations présentes dans de nombreux ouvrages '( depuis plus de 200 ans , depuis les débuts de l'hypnose dans l ' oeuvre de Mesmer ") qui sont fausses historiquement . Mesmer n'a jamais pratiqué l'hypnose et l'hypnose est connue depuis la plus lointaine antiquité . Musès a en 1972 découvert la transcription d'une séance d'hypnose sur une stèle du règne de Ramsès XII

Indicateurs de la transe hypnotique

1) Signes observables pendant la transe hypnotique :

     relaxation , les membres sont mous et détendus, battements des paupières, respiration devenant plus calme , plus lente , s'approfondissant 

2) Signes décrits par la personne 

    sensation de relaxation, sensation de lourdeur au niveau du corps et des membres , fourmillements , impression de pesanteur , d'engourdissement dans les membres , détachement vis à vis de l'environnement , de l'entourage 

Nous trouvons ici tous les indicateurs du phénomène dissocatif qui n'est jamais recherché  et qu'il faut repérer dans toute séance de psychothérapie corporelle car il montre l'absence de contact.

MIND / FULNESS et PLEINE CONSCIENCE

La  Pleine Conscience , présentée comme méditation est en fait une technique de relaxation visant à permettre plus de détente, à lutter contre le stress , la rechute  dépressive , les émotions problématiques .

Elle est surtout une recherche de bien être et diffère radicalement d'une voie méditative qui ne vise pas à un objectif précis . Packagée avec succès comme une approche bouddhiste , elle est le produit marketing des années 2000 comme la Méditation Transcendentale  le fut pour les années 1970 ( version hindouiste ).

Approche au fond purement mentale comme son nom l'indique  MIND / fulness , elle ne permet pas un véritable contact avec l'émotion. . Les nombreux pratiquants suivis en Psychothérapie Corporelle Reichienne saisissent rapidement la différence quand il sont confrontés à la peur , la peine , la colère qui émergent durant une séance . Ils se rendent compte que la Mindfulness doit devenir une BODYfulness pour être thérapeutique . Etre  UN avec l'émotion , l'instant , ne peut se réaliser par une approche mentale qui facilite surtout la dissociation .


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.