Marc DOVERO
Psychothérapeute Corporel et Emotionnel Paris 8è
Docteur en Psychologie Clinique
Psychothérapeute à Paris 8è
Docteur en Psychologie
Marc DOVERO
Psychothérapeute Corporel et Emotionnel Paris 8è
Docteur en Psychologie Clinique
Psychothérapeute à Paris 8è
Docteur en Psychologie

Numéro Adeli : 759353626

PSYCHOTHERAPIE CORPORELLE ET PSYCHOTHERAPIE EMOTIONNELLE

Articles

Les grandes découvertes de Reich " la cuirasse caractérielle et la cuirasse corporelle " devraient être présentes chez tout psychothérapeute visant à un changement véritable chez son patient . Le changement pour advenir doit être supporté par des assises théoriques et méthodologiques véritables où le corps ne peut être envisagé comme un médiateur ( psychothérapie à médiation corporelle ) . Parle -t-on en effet de psychothérapie à médiation verbale ou mentale ??

Le simple propos de considérer le corps comme un moyen , un médiateur en psychothérapie  provient de la psychanalyse et psychomotricité  et entretient la dichotomie corps- esprit , même si le thérapeute propose quelque exercice corporel . Il en oublie une vérité profonde, nous n'avons pas un corps, nous sommes ce corps  un et indivisible .Le  corps pour être ressenti et vivant doit permettre le ressenti et l'expression des émotions , c'est à dire des mouvements de l'énergie en nous , favorisés  par l'assouplissement de la cuirasse musculaire.

PSYCHOTHERAPIE ET EMOTION

La place et le rôle accordés à l'émotion sont la signature d'une méthode  psychothérapeutique .

La psychanalyse est fondée sur  la parole et la prise de conscience qui peuvent induire de la perspective  mais ne favorisent pas de nouvelles expériences émotionnelles . Comme le note Reich " Freud était un adversaire de l'émotion , un adversaire farouche , seul comptait l'intellect ". 

La psychanalyse dès son origine a abandonné l'expression thérapeutique des émotions , Freud en effet n'a pas suivi la piste thérapeutique de l'hypnose cathartique et abréactive , démarrée avec son mentor Breuer . Se sentant débordé , il a préféré ne plus pratiquer cette technique et  créer une approche uniquement intellectuelle , basée sur la parole et l'association libre ( psychanalyse )  vouée dès sa naissance à une impasse thérapeutique . 

Reich continue "  Freud était essentiellement un intellectuel  . Il croyait à la puissance souveraine de l'intellect, à sa prépondérance sur les émotions . Je vous ai parlé de son attitude fondamentale en matière d'émotions , il ne les considérait pas comme mauvaises , non , mais à ses yeux , il s'agissait pour l'individu de s'en débarrasser . Vous devez tout tenir sous votre contrôle . L'intellect et la raison doivent dominer les émotions " . Reich comprit plus tard ce rejet de l'émotion chez son maître , quand il commença à développer la Végétothérapie et l'Orgonomie avec sa vision de l'énergie vitale  . Reich  décrivait la structure du caractère comme présentant une couche périphérique, une couche moyenne  et un noyau .  La vision trinitaire de l'humain est fondamentale pour comprendre sa  méthode . La couche périphérique représente une couche superficielle , une façade  où l'humain se complait , c'est aussi le lieu de la cuirasse  qui protège de la couche moyenne  " or je sais fort bien pourquoi il luttait contre les émotions , c'est parce qu'il rejettait les émotions secondaires  , les émotions perverties " Ces émotions secondaires ( rage , peine , frustration , sexualité ...)  renvoie en fait à la topograhie freudienne qui ne  reconnait que  deux niveaux . Freud n'avait pas conceptualisé le troisième niveau ; le NOYAU   , centre des émotions saines  et de l'énergie vitale.

 

C'est au niveau de ce noyau sain , inaltéré et inaltérable que se trouve la possibilité de guérison et de sortir de l'enfer de la couche moyenne que Freud théorisait comme pulsion de mort qu'il croyait biologique à tort . 

Sans cet accès au noyau , la thérapie est vouée à un échec et la personne reste enfermée dans la souffrance , l'accès au noyau ne peut se faire par la parole mais seulement par le corps, le neurovégétatif et l'énergie 

Un point fondamental à retenir de cette perspective méthodologique , c'est qu'il est impossible d'accéder au noyau de manière durable sans traverser la couche secondaire . Ceci signifie que  pour ressentir la joie , l'amour, la détente vraie , la vie en nous ,il faut exprimer la colère , la rage , la peine en thérapie et ne pas croire qu'il soit possible d'accéder au noyau par une méthode faisant l'économie de cette délicate démarche .


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.